Non classé

Vos blancs

Vos blancs

Nous sommes restés longtemps sur cette non couleur car il y a vraiment tant à dire. Je suis consciente que nous ne faisons que survoler sur ces pages, les entrées des travaux. A vous de faire vos recherches, d’approfondir. 

Je ne peux me résoudre à quitter cette couleur sans vous parler d’éléments essentiels dans mon monde textile : le linge ancien et les monogrammes. Le blanc est synonyme de linge, de lingerie, de propreté. Il n’est qu’a voir dans les tableaux classiques combien les dentelles et chemises sont montrées et mises en valeur, symbole d’hygiène. 
Pour ma part, je pense aux draps et linge de maison.

Cela touche la mémoire de mon enfance, les draps qui grattent un peu parfois, souvent un peu lourds mais rassurants. Et la beauté de ces broderies faites sur un temps gagné sur le travail domestique. Ici, pas d’atelier, pas de lieu destiné à la broderie. Les femmes brodaient lorsque le reste était fini, sur un temps volé au reste des tâches ou pour préparer les jeunes filles à leur vie future. J’en avais longuement parlé lors de la conférence “Mon Dictionnaire Amoureux du Textile” et je ne reviendrai pas sur tout ce que cela impliquait. Mais en manipulant ces tissus, je suis toujours émue et en empathie. 
Je peux même finir en colère lorsque les peintres protégeaient les meubles des clients avec ces tissus pour repeindre plafonds et murs !!! Cela donne une idée de la valeur accordée à ces matières et au travail fait dessus….
Penser au linge revient aussi à parler des boutis. Nous avons en France des spécialistes mais aussi un maître en la matière : Hubert Valery. Ancien architecte, il s’adonne à sa passion du boutis depuis sa retraite. Il crée des pièces très contemporaines qui jouent avec la lumière. Travail magnifique, rigoureux, exigeant et de longe haleine. 
Assez parlé : c’est dimanche et je vous laisse la parole.

De la part de Guilaine pour vous :

Bonjour Geneviève, voici une oeuvre de Simone Pheulpin, Eclosion XX, admirée à Chaumont sur Loire, lors d’une étape de la Loire à vélo. Du tissu, des plis, des épingles, admirable! Merci pour ton blog, je m’y plonge chaque jour avec ravissement. 

Mais certaines ont aussi pris l’aiguille. Nous avons vu le travail d’Annie hier et voici deux pièces réalisées pour ce challenge : 

Noëlle : Transparence




Marie Christine : une année blanche pour un monde confiné 

Et vous, avec vous fait des collages, des broderies blanches ? Des quilts, des boutis ou du trapunto ? Montrez le nous …