Lande brodée

Broderie confinée et expérimentations textiles

Quelques moments forts à illustrer, des paysages à n’en plus finir, voilà de nouvelles envies à travailler. Les peintures écaillées, les strates du temps sur les parois sont un sujet de prédilection pour l’art cousu.

Mais le confinement nous coupe un peu les ailes alors, c’est un temps propice pour reprendre des expériences, des exercices, développer encore les possibles, regarder, tester (mot à la mode en ces temps de Covid !) pour allez plus loin ensuite dans les travaux. 

Finalement, j’ai brodé le temps, ce temps du confinement. Je l’ai reprisé chaque jour, avec une couleur différente à chaque fois pour composer mon “textile inutile” mais essentiel !

Repriser les jours,

Repriser le flot de mauvaises nouvelles,

Repriser pour gommer puis faire durer à nouveau,

Retrouver une autre dimension, un autre temps.