Non classé

Le Fil Rouge – Fanny VIOLLET

Le Fil Rouge

Rien n’est simple ! Je voulais vous parler du fil rouge mais, depuis mon souci de connexion, je ne peux plus importer de documents, de photos sur ces pages. Je vais tenter de contourner le problème. Mais, outre la reprise des activités, c’est aussi ce qui m’a empêché de vous parler cette semaine. 
Revenons au route : nous connaissons tous cette expression du Fil Rouge. Alors, immédiatement, je pense à l’artiste Fanny VIOLLET dont je vous ai déjà parlé. 
Le fil rouge, elle le joue régulièrement : sur le tricot rouge qu’elle a promené à travers le monde, s’installant dans les gardes et les zones de passages. En silence, sa performance attirait les gens qui la regardaient, s’attardaient puis se mettaient à parler ensemble de leurs histoires de familles. Les images des mères, des grands mères tricotant remontaient à la surface. 

FANNY VIOLLET Loopings – Duo pour tricots - 1983 – 2013

Des années durant, elle a joué le travail des femmes, déroulant cette écharpe dans des lieux inattendus, parenthèse dans les vies pressées de gens qui prennent le train de New York à Tokyo.
Mais, ce que je retiens aussi de Fanny, ce sont ses textes brodés au fil rouge : 
Tapisseries? De Picasso à Messager - artmic
Œuvre de la collection du Musée d’Angers

Fanny utilise souvent cette couleur pour ses écritures, lien avec le rouge des marques du linge. Le rapport aux travaux féminin est omniprésent, transcendé par les textes écrits.
Ses jeux sur les cartes routières sont tout aussi impressionnants, nous faisant voyager dans d’autres territoires / 
Les itinéraires secrets de Fanny Viollet

 Elle réécrit nos voyages, repense nos cartes intérieures, redessine nos territoires, relocalise nos impressions. 
On ne peut parler de Fanny sans évoquer ses mouchoirs racontant les histoires et les instants et les cartes postales qu’elle appelle “Les Nus Rhabillés”. 
Je dois beaucoup à cette grande artiste qui m’a ouvert les yeux à d’autres pratiques, à la réflexion sur la position de l’artiste, sur les gestes et les pensées, qui a eu la générosité de me faire avancer, bousculant par ses discussions, des postures que j’aurai pu penser figées. 
Merci Fanny !
Pour en savoir davantage : http://fannyviollet.com/